Un danger dans nos intérieurs ?



Son chez-soi, un cocon, un espace de protection, on s’y sent bien, on y est protégé, on y relâche tout le stress accumulé pendant la journée… C’est l’extension de soi-même : on y a réuni des souvenirs de voyage, des bouquins qu'on a lu (ou pas), des choses parfois de très mauvais goût mais qu’on adore.

Nos meubles aussi sont le reflet de nos personnalités, ils traversent le temps, on évolue tous les jours à côté et on se base sur ces objets pour construire nos routines et nous faciliter la vie. Un meuble ce n’est pas qu’un simple objet parmi tant d’autres. Il traverse une grande partie de nos vies (vous avez sans doute quelque part un meuble hérité d’une grand-mère et qui a toujours fière allure). C’est le résultat d’une décision mûrement réfléchie où l’on s’imagine notre train de vie dans quelques années : sera-t-il toujours dans l'ère du temps ? va-t-il être solide ? est-ce que je vais m’en lasser ? est-ce qu'il va me servir ?

Tous ces questionnements entraînent un attachement à nos meubles. C’est une petite partie de nous qui se tient debout, fait de bois ou de métal.

Mais si finalement ces objets si chers à notre cœur qu'on utilise tous les jours étaient en fait dangereux pour notre santé ?

Et si notre petit cocon qu’on côtoie d’autant plus avec cette crise sanitaire, n’était pas si protecteur que ça?

Enfin, posons-nous la question : et si toute la pollution que l’on croit quitter en rentrant chez nous était remplacée par une autre ?


Késako ?

Le formaldéhyde est-ce que ça vous parle ? Peut-être pas et pourtant on le côtoie tous les jours puisqu’on en retrouve des traces dans tous nos produits du quotidien. C’est une petite molécule qui sert à produire de nombreuses substances chimiques. Et ces produits sont très largement utilisés pour la fabrication de colles pour panneaux de particules, de fibres, de contreplaqués, meubles etc. Du coup, pour peu que vous ayez des murs et des meubles chez vous (ce qui arrive assez souvent…), le formaldéhyde est partout dans vos intérieurs.

Omniprésent dans nos foyers c’est une chose, mais c’est là que ça se corse : le formaldéhyde est une substance cancérogène avérée chez l’Homme. On sait d’ores et déjà que l’exposition de la peau peut provoquer une réaction allergique chez des personnes sensibilisées. Pire encore, des chercheurs ont prouvé que le formaldéhyde entraîne des cancers notamment celui du nasopharynx. Les études au sujet de cette substance se multiplient et viennent tour à tour alourdir l’impact néfaste qu’il aurait sur le corps humain. Sa dangerosité est démontrée à 100% et pourtant on en retrouve partout. Les statistiques sur sa concentration dans nos logements en France existent : Sa présence dans l’air des logements est jugée importante en France: 10 % des logements sont « multipollués ». La concentration de formaldéhyde peut être plus élevée dans l’air intérieur que dans l’air extérieur !


Ça rappelle les affaires de l’amiante, présente dans tous les domiciles des Français à l’époque et qui provoque des maladies respiratoires graves... Mais si l’amiante a complètement disparue de nos foyers aujourd’hui alors qu’en est-il pour le formaldéhyde ?


Alors qu’est-ce qu’on attend ?

Vient de ce fait la question logique qui nous vient en tête : si c’est si nocif, pourquoi on en utilise toujours ? Et bien c’est là tout le problème… Actuellement, le formaldéhyde on ne peut pas vraiment s’en passer. Comme on vous l’a dit précédemment c’est utilisé pour fabriquer les résines et colles et pour la fabrication de panneaux qui deviendront par la suite vos meubles. C’est aussi un biocide c’est-à-dire un agent chimique qui élimine les micro-organismes qui pourraient se développer comme les bactéries et virus. Et au moment où on écrit ces lignes, en mai 2021, c’est plutôt un argument de vente.


Des Solutions ?

Bon alors en résumé, c’est dangereux pour la santé mais on ne sait pas faire sans donc il n’y a pas de solution ? Si ! Ouf, sauvé ! Il commence à émerger sur le marché des panneaux de bois certifiés ULEF pour Ultra Low Emitting Formaldéhyde. Pour les non-bilingues ça signifie que le panneau émet très peu de formaldéhyde dans l’air. Des résines voient aussi le jour étudiées elles-aussi pour diffuser le moins de formaldéhyde possible dans nos intérieurs. C’est d’ailleurs le choix qu’on a fait chez Skog Design, et tout le bois utilisé dans la confection de nos meubles possède la certification ULEF. Ce choix était évident car on considère que notre mission est double : on veut préserver l’environnement et que notre activité ait un impact écologique positif mais aussi protéger vos espaces de vie. Un intérieur sain & un extérieur sain. C’est ce en quoi on croit et c’est dans cette optique que l’on continue à développer nos meubles. Du gagnant-gagnant, c’est notre vision.